Aller au contenu

Excel fonctions de 2016

  • par

2016 a connu sa cuvée de fonctions pour Excel. On va essayer ici de vous en faire partager quelques une qui vous serviront à éviter les imbrications de fonctions.

Si(si(si…

Et oui, on a souvent l’habitude d’imbriquer des si pour tester plusieurs hypothèses. Non seulement cette pratique est consolatrice de ressources, mais également à risque puisqu’on fini par s’embrouiller dans les conditions :

Bf7fb151 b443 40dc ac78 c9821c3c7e2b

Microsoft nous a donc mis à disposition la nouvelle fonction si.conditions

elle fonctionne comme cela : =SI.CONDITIONS(test1;valeur si vrai1;test2; valeur si vrai2;test3; valeur si vrai3…)

44cfdb1a a3ff 4810 9aaa cbf6ab8a1ab0

d’autres fonctions cumulatives

Dans la même fournée, Microsoft en a profité pour ajouter d’autres fonctions cumulatives sur les calculs :

SOMME.SI.ENS  /  MOYENNE.SI.ENS  /   MAX.SI.ENS   /   MIN.SI.ENS

Toutes ces fonctions ont en commun de pouvoir tester plusieurs hypothèses avant de faire un calcul. Elles ont un format un peu différent de leurs équivalent avec une seule condition mais une fois intégré l’inversions, on retrouve une logique de contionnement.

voici comment les ecrire : =XXX.SI.ENS(plage de calcul; plage de test1; condition 1; plage de test2; condition 2…)

remplacez le XXX par SOMME, MOYENNE, MIN ou MAX

Vous pouvez tester jusque 127 conditions.

F83b43b5 ab6b 4fd6 81ff 69bcfce4739e

numération sous conditions

Vous pouvez aussi calculer un nombre de cellules correspondant à plusieurs conditions cumulées.

La fonction NB.SI.ENS est équivalente aux autres pour compter le nombre de cellule correspondantes aux conditions.

Elle fonctionne comme cela : NB.SI.ENS(plage critère 1;condition1;plage critère 2; condition2…)

E0021628 8439 473c 9179 f8ed14b902e0

Laisser un commentaire