Un recours collectif s’attaque à l’accord entre Apple et Google sur la recherche

Une class action déposée aux États-Unis cherche à casser l’accord entre Google et Apple qui permet au premier d’être le moteur de recherche par défaut du second. Pour les plaignants, cet accord à plusieurs milliards de dollars nuit à la concurrence dans le domaine de la recherche.

Selon eux, cet accord empêche Apple de se lancer sur le secteur, entrave les moteurs plus petits et fait monter les prix des publicités en ligne. À ce stade, la plainte a seulement été déposée, rien n’indique qu’elle se transformera en véritable affaire judiciaire.

Le partenariat entre Apple et Google est néanmoins un sujet qui intéresse les autorités américaines. En 2020, le département de la Justice (DoJ) a déposé une plainte contre Google pour abus de position dominante. Au cœur du dossier, le contrat passé avec Apple pour être le moteur de recherche par défaut de Safari sur les centaines de millions d’appareils de Cupertino en circulation.

Selon les estimations du DoJ, Google a signé en 2020 un chèque compris entre 8 et 12 milliards de dollars. En 2021, la somme touchée par Apple aurait même grimpé à 15 milliards de dollars. La plainte du DoJ suit son cours.

Alors qu’il y a sur le marché d’autres moteurs plus soucieux de la vie privée, Apple défend publiquement son choix en soulignant la popularité et la qualité de Google. Le gros chèque signé chaque année doit aussi aider.

Laisser un commentaire