Hackintosh : prise en charge initiale des CPU Alder Lake et de leurs cœurs asymétriques

Avec la génération Alder Lake, Intel a modifié ses processeurs d’une manière fondamentale, en introduisant le concept de cœurs asymétriques. Bien connu dans le monde ARM, son principe est d’avoir des cœurs plus performants et d’autres plus économes, pour offrir de bonnes performances sans trop consommer.

Alder Lake : Intel trace sa route pour rattraper Apple (1/2)

Alder Lake : Intel trace sa route pour rattraper Apple (2/2)

Ce changement implique de nombreuses adaptations côté logiciel et notamment au niveau du système d’exploitation. Intel a travaillé avec Microsoft pour améliorer ce point dans Windows 11, mais il ne faut rien attendre de la part d’Apple pour macOS, les Mac ayant abandonné les processeurs conçus par Intel. Voilà qui pouvait inquiéter les amateurs de hackintosh, ces PC sur lequel on installe macOS, mais bonne nouvelle : OpenCore1 a débuté sa prise en charge des CPU Alder Lake.

Image Intel

C’est un début et il faut encore tenir compte de quelques limitations et bugs. Par ailleurs, les développeurs d’OpenCore n’ont testé qu’une seule carte-mère ASUS et il pourrait y avoir des incompatibilités avec d’autres modèles. Quoi qu’il en soit, macOS peut tourner sans problème majeur, même s’il ne faut pas s’attendre pour le moment à des performances aussi bonnes que sous Windows. Le problème vient de la gestion des cœurs à vitesse différente, il reste manifestement des optimisations à faire.

Même s’il est désormais possible d’installer macOS sur un PC avec Alder Lake, il est plus prudent pour le moment de s’en tenir aux générations précédentes pour obtenir un hackintosh plus stable.

Une brique indispensable pour les hackintosh, c’est lui qui simule un Mac pour permettre à macOS de démarrer normalement.  ↩︎

Laisser un commentaire