Aller au contenu

Vidéo : l’incontournable FFmpeg passe en version 5.0

  • par

FFmpeg se met à jour et entre dans sa version 5.0. Ce framework libre est capable de décoder, d’encoder, de transcoder et de lire « à peu près tout ce que les humains et les machines ont créé ». Il est utilisé comme base par de nombreux logiciels, de VLC à Blender en passant par Kodi. Si les développeurs ont surtout fait le ménage pour cette version 5.0 (surnommée « Lorentz »), ils ont également ajouté quelques nouveautés.

FFmpeg 4.0. Si c’est un outil en ligne de commande, de nombreuses apps l’exploitent avec une interface.

Certaines vieilles API passent à la trappe. Dans un billet de blog, Jean-Baptiste Kempf, le président de VideoLAN explique être très prudent par rapport aux abandons et aux suppressions d’API, ce qui permet de laisser le temps aux utilisateurs de tout mettre à jour. Après 4 ans sans aucun retrait, FFmpeg 5.0 y va franco avec plus de 80 suppressions afin d’éviter l’encombrement sur le long terme.

Au niveau des ajouts, on notera que la prise en charge de Vulkan a été grandement améliorée, les paramètres par défaut de l’encodeur AAC ont été modifiés pour améliorer la qualité et de nombreux nouveaux filtres ont été ajoutés. De gros ajouts ont été faits à la prise en charge de VideoToolbox avec le décodage VP9 et ProRes, ainsi que l’encodage ProRes. On voit également apparaître quelques nouveaux décodeurs, dont un speex natif et des décodeurs pour MSN Siren, GEM Image et Apple Graphics (SMC).

Jean-Baptiste Kempf explique que la version 4.4 continuera d’être supportée. Il espère désormais partir sur un nouveau calendrier avec une sortie chaque année et une version LTS (dont le support est assuré pour une période plus longue que la normale) tous les deux ans. La liste complète des changements de cette version 5.0 peut être trouvée sur le site des développeurs.

Laisser un commentaire