Aller au contenu

1Password : 620 millions de dollars supplémentaires pour bâtir « le futur de la cybersécurité »

  • par

Après une première levée de fonds de 200 millions de dollars en 2019 puis une seconde de 100 millions l’année dernière, 1Password fait exploser les compteurs en annonçant un nouveau tour de table de 620 millions de dollars, un record pour une société canadienne. Avec cet argent frais provenant de divers investisseurs (dont quelques noms qui claquent, comme Bob Iger, Scarlett Johansson et Pharrell Williams), 1Password est valorisé à 6,8 milliards de dollars.

Le projet d’Universal Sign On de 1Password.

À quoi vont servir toutes ces pépètes ? Non pas à faire une nouvelle application Mac tirant partie des technologies d’Apple comme cela avait été le cas jusqu’à présent, 1Password 8 exploitera bel et bien Electron1, mais à faire grandir la société à vitesse grand V et à mettre les bouchées doubles sur le marché des entreprises.

1Password 8 : la « trahison » Electron

« De début 2020 à aujourd’hui, nous nous sommes développés sans relâche. Nous sommes passés de 177 personnes à 570. […] Nous voulons continuer d’investir dans nos équipes et doubler de taille une nouvelle fois cette année », déclare Jeff Shiner, le CEO de 1Password, auprès de Protocol. Les centaines de millions amassés serviront également à faire des acquisitions stratégiques, comme l’entreprise l’a fait l’année dernière en s’adjoignant les services de SecretHub.

Le gestionnaire de mots de passe qui a fait ses débuts sur Mac en 2006 compte maintenant 100 000 clients professionnels. Les nouveaux objectifs sont simplement de « bâtir le futur de la cybersécurité » et « faire utiliser 1Password à tout le monde, car tout le monde a besoin de 1Password », assure Jeff Shiner. Vraiment ? Les systèmes d’authentification proposés par Google, Apple et d’autres ne rendent-ils pas les gestionnaires de mots de passe obsolètes ? Le CEO de 1Password n’est pas de cet avis :

La page de connexion de l’Epic Games Store propose au moins huit choix. […] Si vous regardez la situation aujourd’hui, vous pouvez vous connecter avec un identifiant accompagné d’un mot de passe, ou bien via Google, ou bien via le système d’authentification de votre entreprise, ou bien encore grâce à WebAuthn. Cela devient de plus en plus compliqué pour les gens, en particulier pour ceux qui ne s’intéressent pas à la sécurité et qui veulent juste que ça marche.

Nous pouvons simplifier les choses en disant hey, ouvrez 1Password, choisissez l’app que vous essayez d’utiliser et nous ferons en sorte pour que vous puissiez vous connecter rapidement. Sous le capot, nous aurons peut-être des mécanismes et des services différents, mais du point de vue de l’utilisateur final, cela permettra deux choses : une connexion facile et une aide pour adopter ses nouvelles technologies.

Jeff Shiner décrit ici l’« Universal Sign On », un projet maison visant à simplifier la connexion quel que soit le système d’authentification utilisé. C’est l’une des idées mises en avant par l’éditeur dans sa « vision du futur » publiée à l’occasion de la levée de fonds. La plupart des nouveautés à venir sont dédiées aux entreprises, mais certaines trouveront peut-être un écho auprès des abonnés particuliers2, comme l’ajout de lieux auxquels on pourra lier des éléments de son coffre-fort.

Avec tout cet argent, Jeff Shiner ne s’interdit pas non plus de « faire les gros paris nécessaires pour entrer dans de nouveaux domaines et vraiment voir avec quelle ambition nous pouvons atteindre nos objectifs. » 1Password bientôt dans le métavers ?

Avec un back-end en Rust, l’éditeur tient à cette précision.  ↩︎

Fini le coffre-fort local et la licence perpétuelle, 1Password 8 nécessitera un abonnement.  ↩︎

Laisser un commentaire