Aller au contenu

Mini-test du chargeur Watch Puck de Native Union

  • par

Native Union a toute une série d’accessoires pour les appareils d’Apple et parmi eux le Watch Puck, une petite station de recharge d’Apple Watch.

C’est un accessoire que le fabricant nous a envoyé il y a quelque temps déjà mais dont j’ai fini par avoir une utilisation plus régulière au fur et à mesure de la dégradation de la batterie de ma Series 5. Celle-ci, qui en est à son deuxième utilisateur et qui a beaucoup servi, se vide plus rapidement. En plus de ça, les détours occasionnels par la salle de sport à la pause déjeuner font que l’autonomie est pas mal entamée dans l’après-midi.

Ce Watch Puck se branche à n’importe quel port USB-C d’un Mac, d’un iPad, d’un hub ou d’une batterie externe. Le galet de charge (homologué MFi, le label d’Apple) est fixé à une articulation qui peut l’orienter à 45° ou 90° ou simplement le laisser à l’horizontale. L’Apple Watch, quelle que soit la génération, sera rechargée à 5 W.

C’est un petit accessoire léger (20 grammes), peu encombrant — il n’y a pas de câble qui pend — et qui, dans mon cas, sert d’abord à dépanner au bureau, mais on peut l’envisager comme une solution qu’on emmènera avec soi en déplacement. Un détail, sur les portables d’Apple les ports USB-C sont assez proches les uns des autres. On ne pourra pas faire cohabiter l’accessoire avec un câble USB-C déjà branché à côté, c’est l’un ou l’autre.

Pas de place pour les deux

Native Union le vend 49,99 €, ce n’est quand même pas donné et c’est un peu plus cher que les accessoires concurrents : 32 € pour la solution d’Anker ou 45 € pour celle de Satechi, mais celles-ci ne sont pas articulables. On peut en trouver d’autres trois fois moins onéreux, mais en général ces chargeurs ont une prise USB-A. Là, tout dépendra de la connectique de votre source d’alimentation privilégiée.

Laisser un commentaire