Aller au contenu

nPerf 2021 : Orange premier, satisfecit sur la solidité des réseaux d’internet mobile

  • par

Pour la cinquième consécutive, Orange se hisse à la première place du podium des opérateurs pour ses performances réseau, d’après le baromètre 2021 de nPerf. L’opérateur historique creuse même l’écart avec la concurrence avec son nombre de points nPerf, qui synthétisent les performances en téléchargement, téléversement, temps de réponse, taux de réussite, navigation et streaming vidéo (YouTube) : +8% par rapport à l’an dernier.

Il s’agit des résultats obtenus toutes générations cellulaires confondues sur des appareils compatibles 4G et plus. Orange a bénéficié l’an dernier d’une hausse de 55,3% des performances réseau en téléchargement, de 18% en débit montant et de 1,6 point pour la navigation web (11,4 Mb/s), ainsi qu’une amélioration de la latence de 2,4 ms pour une moyenne de 37,3 ms.

En ce qui concerne les seules connexions 5G, c’est SFR qui coiffe Orange au poteau, les deux opérateurs affichant des scores très proches mais avec un avantage pour le carré rouge… qui n’en reste pas moins bon dernier au classement général 4G/5G.

nPerf observe une embellie générale des réseaux internet mobile suite à la mise en service de la 5G, fin 2020. Une technologie qui favorise les services gourmands comme le streaming vidéo et la vidéoconférence, et malgré tout cela ne pose aucun problème aux opérateurs français. Le débit descendant moyen a tout simplement explosé en 2021, de 51% (+20 Mb/s), tandis que le débit montant moyen a augmenté de 21% (+1,7 Mb/s). La 5G a aussi accéléré le chargement des pages web.

Le déploiement de la 5G est peut-être progressif, l’opération n’en demeure pas moins « déterminante », soutient l’étude qui salue la puissance des réseaux d’internet mobile, dont la fiabilité apparaît « de plus en plus indispensable au quotidien des Français ». Ces résultats sont à mettre en regard de la tentation de ces mêmes opérateurs d’augmenter les tarifs de leurs forfaits en échange de leurs investissements.

Les opérateurs ne diraient pas non à des forfaits plus chers

Laisser un commentaire