Les clients de MacBook Pro M1 Max attendront le printemps

Tim Cook s’est félicité de l’acceuil fait par ses clients aux nouveaux MacBook Pro M1. Mais il n’a pas laissé entrevoir d’évolution, dans un sens ou dans un autre, sur l’attente pour recevoir les plus gros modèles, ceux équipés d’un processeur M1 Max.

Tout au plus a-t-il dit que ces contraintes qui touchent tous les produits d’Apple à des degrés divers allaient se poursuivre ces trois prochains mois, tout en s’amenuisant.

À en croire les chiffres donnés lors de l’annonce des derniers résultats, la forte demande pour cette nouvelle gamme a été le moteur des 25 % de croissance annuelle constatée sur les ventes de Mac. Avec à la clef un chiffre d’affaires trimestriel de 10,9 milliards de dollars (9,7 milliards d’euros). Ceci, « en dépit des tensions sur les approvisionnements » a ajouté le patron d’Apple.

Cette difficulté à se fournir d’un MacBook Pro doté de la meilleure puce Apple du moment persiste. Un peu avant la mi-janvier, lors d’un point sur les délais, on observait jusqu’à deux mois d’attente pour un MacBook Pro 14 ou 16″ sur lequel on choisissait l’option M1 Max.

MacBook Pro : un MAX d’attente pour les gros M1

La situation ne s’est guère améliorée. Ajouter une option (RAM, SSD) allonge l’attente, mais pas autant qu’un changement de puce. Les M1 Max peuvent vous emmener jusqu’à la période du 25 mars au 7 avril ! Pour des machines qui ont été lancées à la toute fin octobre. Pour moins attendre il faut jeter son dévolu sur l’unique configuration proposée de base avec un M1 Max, celle à 3 840 € en 32 Go/1 To, elle est livrable entre le 9 et le 16 mars…

Apple a bien tiré son épingle du jeu dans cette période où les fabricants se battent pour être fournis — ses résultats à nouveau historiques en sont la meilleure preuve — mais elle n’est pas épargnée. Il faut ajouter à cela qu’on est entré dans la période des festivités du nouvel an chinois, de quoi créer de nouvelles répercussions.

Ces difficultés font ricochet chez les partenaires d’Apple. À la Fnac, chez Darty, Boulanger ou Amazon, les rayons des MacBook Pro M1 Max sont déespéremment vides, alors que des versions avec un M1 Pro sont en stock. Par chance peut-être, c’est la puce la plus adaptée au plus grand nombre des clients de ces portables.

Autre incidence sur ces aléas, aucun de ces nouveaux portables n’a encore pointé son nez sur le refurb, seul endroit où les remises sont conséquentes.

On peut garder espoir sur le court terme, il n’est pas rare que les nouvelles gammes y apparaissent relativement vite. Les Mac mini M1 et MacBook Pro 13″ M1 par exemple y étaient apparus fin février après une sortie en novembre.

Appel à témoins : les MacBook Pro M1 Pro/Max comblent-ils vos attentes ?

Laisser un commentaire