Qwant dément être à vendre

Le communiqué de presse est lapidaire : « Qwant n’est pas à vendre », martèle le moteur de recherche suite aux rumeurs qui le donnait prêt à être vendu au plus offrant. Pour être tout à fait complet, le communiqué a été diffusé au lendemain de la publication de l’indiscret dans La Lettre A, un indiscret que nous avions relayé :

Toujours en difficulté, Qwant cherche à se vendre

Le démenti de Qwant se veut « catégorique », néanmoins l’entreprise ne réfute rien des détails assez précis colportés par la rumeur et notamment le fait qu’un mandat aurait été confié à un spécialiste des fusions-acquisitions pour débusquer un ou des investisseurs. Si Qwant veut répondre aux besoins de ses utilisateurs, il n’entend pas répondre aux rumeurs (c’est pourtant ce qu’il vient de faire, mais passons).

« Ces rumeurs démontrent que l’entreprise suscite toujours autant d’attention. Nous y voyons le reflet du caractère novateur du service que nous offrons à nos utilisateurs ».

Le moteur de recherche « souverain » se présente comme une « aventure unique » utilisée par 6 millions d’utilisateurs mensuels en France et à l’international.

Laisser un commentaire