Aller au contenu

AirTags : la procureure de New York alerte sur les risques de la balise

  • par

Rarement on a vu un produit d’Apple susciter de telles inquiétudes quant à la sécurité des personnes et des biens. La procureure générale de l’État de New York, Letitia James, entend prendre à bras le corps les cas d’utilisation dévoyée des AirTags d’Apple.

Dans un communiqué publié hier, la procureure met en garde les new yorkais contre les abus rendus possibles par les AirTags : « Partout dans le pays, les AirTags d’Apple sont utilisés à mauvais escient pour suivre les gens et leurs effets personnels avec l’intention de leur causer du tort ». Il est rappelé que suivre une personne sans son consentement ou à son insu est considéré comme un crime sérieux « et ne sera pas toléré par [son] bureau ».

La procureure exhorte les habitants de New York à redoubler d’attention à propos de leurs biens personnels et de ne pas hésiter à porter plainte auprès de l’équipe spécialisée de son bureau en cas de suivi avéré. Le communiqué liste également une série de conseils et de recommandations sur l’utilisation des AirTags, sur la manière de s’assurer qu’on n’est pas suivi, comment interpréter certaines alertes, etc. Toutes pointent vers les ressources d’assistance d’Apple.

Des faits divers répétés et ce type de mises en garde ont commencé à coller aux basques des AirTags depuis ces derniers mois. Jusque-là observatrice et peu diserte sur le sujet, Apple a annoncé la semaine dernière plusieurs modifications logicielles à venir pour les AirTags. Elles s’inscrivent toutes dans une logique de réponse aux risques induits par le pistage indésirable de personnes.

L’AirTag face à un Tile et un traqueur GPS

Certaines relèvent de la prévention, de l’information (comme cette page mise à jour à propos des différentes alertes) tandis que d’autres renforceront les fonctions de signalement et de recherche d’un AirTag inconnu. Ces évolutions logicielles sont encore en développement et arriveront dans le courant de cette année.

AirTags : Apple va mettre en place de nouveaux garde-fous contre les harceleurs

Laisser un commentaire