Aller au contenu

Alder Lake : Intel lance 20 références de plus pour les portables et taquine les M1 Pro

  • par

20 nouveaux processeurs d’un coup. Lorsqu’il renouvelle ses gammes, Intel ne fait pas dans la demi-mesure et cette fois c’est la famille de 12e génération « Alder Lake » des puces pour les ordinateurs portables plus légers et les ultraportables qui est à l’honneur. La première partie de la gamme, pour les portables les plus puissants, avait été dévoilée en début d’année. Cette famille Alder Lake — tous types d’ordinateurs et de station de travail confondus — compte pas moins de 50 références.

Alder Lake : Intel trace sa route pour rattraper Apple (1/2)

Ces processeurs Core pour (ultra)-portables se divisent en deux gammes. D’abord la série P (10 à 14 cœurs et une consommation de 28 jusqu’à 64W). Ensuite la double série U (l’une a jusqu’à 6 cœurs, l’autre 10 et elles consomment entre 9 et 29W pour la première et de 15 jusqu’à 55W pour l’autre). La partie graphique est assurée par la puce intégrée Iris Xe.

Comme pour leurs cousins de bureau ces processeurs emploient une architecture hybride — courante désormais chez Apple entre ses iPhone et ses derniers Mac — avec les cœurs orientés performances (« P », il peut y en avoir jusqu’à 6) et ceux de basse consommation (« E », 8 maximum).

En utilisant le processeur le plus rapide de cette gamme — un Core i7-1280p (14 cœurs, 6P et 8E consommant de 28 à 64W) le fondeur avance des gains de 70 % sur des opérations en multicœur, comparé à son précédent gros Core i7 de 11e génération ; de +200 % dans le benchmark BMW de Blender et de +30 % avec le test PugetBench de Photoshop. Intel se dit aussi plus ou moins plus véloce que les M1 et M1 Pro dans ses différents tests. Il est à souligner que le M1 Max n’apparaît pas dans ces comparatifs alors qu’il est tout à fait destiné à être utilisé avec Photoshop et Blender et qu’on peut en équiper le MacBook Pro 14″.

On gardera donc une distance prudente avec ces différentes affirmations. On a vu que ces puces de 12e génération pouvaient être effectivement véloces — la série H pour les gros portables — mais en contrepartie de sacrifices importants sur la consommation électrique et l’autonomie. Deux critères majeurs pour des machines à transporter et sur lesquels Apple ne fait aucune concession.

Le nouveau Core i9 est plus puissant (et beaucoup plus énergivore) que les M1 Pro/Max d’Apple

Ces processeurs offrent également la prise en charge de la mémoire DDR5/LPDDR5, du Thunderbolt 4, de la dernière génération 6E du Wi-Fi, du PCIe 4.0 mais pas de l’HDMI dans sa version 2.1. Les portables équipés en Alder Lake vont arriver en nombre plus soutenu à partir du mois prochain.

Laisser un commentaire