Aller au contenu

Google veut encore croire en Stadia en facilitant son accès pour tous

  • par

Les sombres nuages entourant Stadia se dispersent temporairement. En dépit des revirements stratégiques de Google qui interrogeaient sur son destin, le service de cloud gaming va flotter dans les airs pendant encore un moment. À l’occasion de son Games Developer Summit, Google a annoncé plusieurs changements visant à rendre son service plus attractif pour les joueurs comme pour les développeurs — eh oui, les uns appellent les autres.

Côté joueurs, ceux-ci pourront consulter le catalogue du service, mais aussi essayer les démos gratuites sans avoir besoin de se connecter avec leur compte Google. Il suffira de se rendre sur le site de Stadia et de cliquer sur « Jouer à la démo » pour lancer directement l’essai gratuit. Pas un mot en revanche sur une compatibilité étendue à d’autres navigateurs que Chrome, alors que cela reste un point de friction important.

Quant aux développeurs, ils pourront mettre en place ces fameuses démos facilement accessibles et porter plus simplement leurs jeux sur la plateforme depuis l’Unreal Engine et Unity. Par ailleurs, Google a une technologie pour émuler les jeux Windows sur ses serveurs, mais à ce stade ce n’est pas une option disponible pour les développeurs qui voudraient rendre accessibles leurs jeux sans le moindre effort. Cet émulateur a été présenté comme une démonstration technique à The Verge.

Ces annonces vont dans le bon sens, mais est-ce que ce sera suffisant pour rattraper le départ calamiteux du service et rassurer sur toutes les craintes qui l’entourent ? Pendant ce temps-là, Microsoft et Nvidia creusent l’écart au pas de course avec le Xbox Cloud Gaming et GeForce Now.

Laisser un commentaire